Accueil     NEWS     Livre d'or     Contact     Liens     Photos     Rechercher     DATES  
SwingJO Index du Forum SwingJO
Jo Privat, l'accordéon swing et la valse musette
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres     S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Swingjo faire un don 

Une seconde interview de Buffalo

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SwingJO Index du Forum -> Charlan GONSETH (1942-2017) ses entretiens
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
charlan
Membre actif


Inscrit le: 22 Jan 2009
Messages: 1505
Localisation: La Chaux-de-Fonds (Suisse)

MessagePosté le: Jeu Fév 26, 2009 10:35 am    Sujet du message: Une seconde interview de Buffalo Répondre en citant

Bonjour à tous !

Comme promis, voici le texte du second entretien que j'ai eu avec Didier Roussin « Buffalo ».

Morges - Théâtre de Beausobre - Gala du Club des Cent - enregistrement réalisé par Charlan Gonseth, le 7 octobre 1994, dans les coulisses du théâtre, pendant les répétitions, pour l'émission de la radio neuchâteloise RTN-2001 « Des histoires d'accordéon »


Charlan : Nous avons le plaisir de retrouver aujourd'hui un ami dont nous avons fait la connaissance il y a environ trois ans, « Buffalo », Didier Roussin, le guitariste. Salut Didier.

Didier Roussin : Bonjour !

C : Didier Roussin, comment se fait-il qu'un musicien de jazz comme toi, un guitariste, soit si près de l'accordéon ?

B : En bien, je suis musicien de jazz, bien sûr, et je me situe surtout comme musicien, en fin de compte. Je ne sais pas vraiment quelle musique je préfère. Et, simplement, j'ai toujours bien aimé l'accordéon parce que mes parents étaient des danseurs de musette.
J'ai toujours traîné au « Balajo » avec mes parents, dans des endroits comme ça. Et ma famille, c'est une famille qui aimait l'accordéon. Et je n'en ai pas fait parce que c'était l'époque du rock-and-roll et quand on faisait de l'accordéon à l'époque du rock-and-roll, on passait pour une... ?

C : ... bien sûr...

B : ... Donc j'ai fait de la guitare pour faire comme mes petits camarades. Et puis ça m'a bien plu quand même. Et puis je me suis aperçu que c'était mieux de faire de la guitare, comme ça je pouvais jouer avec tous les accordéonistes...

C : ... Ha, ha. Ha !

B : ... alors que, quand on est accordéoniste, ce n'est pas évident, à moins d'être deux, voilà. Donc, puis j'ai toujours aimé le son de l'accordéon qui m'a beaucoup ému quand j'étais petit. Voilà, j'ai décidé de militer pour l'accordéon. Je pense que c'est un instrument injustement vilipendé. Donc, j'ai voulu défendre cet instrument-là.

C : Didier Roussin, aujourd'hui tu accompagnes souvent Jo Privat...

B : ... depuis 13 ans...

C : ... et tu es son guitariste attitré ?

B : Ah oui, absolument et j'en suis fier !

C : Avec quels autres accordéonistes joues-tu encore.

B : En bien, avec Colin... Avec Colin, ça fait longtemps que je joue. On est un vieux couple déjà. Ça fait 10 ans et j'ai l'intention de continuer tout le temps. J'adore jouer avec Colin, parce qu'il a une sensibilité proche de la mienne et c'est un grand cinglé musical. Si j'ose dire ça.

C : Oui ! Et toi-même, tu joues de l'accordéon ?

B : Non, pas du tout. Je n'ai jamais joué de l'accordéon, malheureusement. Et puis maintenant c'est trop tard. C'est déjà dur, la guitare. Il y a trop de boulot à faire.

C : Didier Roussin, tu fais régulièrement partie d'un orchestre ou tu joues au coup par coup ?

B : Eh bien, je joue très souvent au coup par coup, par goût, parce que j'aime ça, j'aime bien changer. C'est comme pour les filles, j'aime bien changer aussi. Et j'ai des orchestre réguliers comme Jo Privat, bien sûr, un groupe qui s'appelle « Les Primitifs du Futur » dont tu as entendu parler, Colin, c'est un orchestre régulier, soit en duo, soit en quartette et le « Denéchaux Jazz Musette » que tu connais peut-être, avec un accordéoniste diatonique. Nous jouons du proto-musette, du musette préhistorique. Sinon, effectivement, je suis « free lance », comme on dit.

C : Et puis, il y a « Paris-Musette », explique-nous...

B : Alors, « Paris-Musette » c'est une vieille aventure qui a cinq ans. Il y a un volume 1, un volume 2, il y a un volume 3 qui va paraître, là c'est sûr, en septembre prochain. Et il y a un volume 4 qui va paraître un an après...

C : ... un an, un an et demi, deux ans...

B : ... peut-être deux ans. Il faut que le producteur se remue un peu. Mais enfin, c'est prévu et ça va se passer ! (note : Ben, ce No 4, on ne l'a jamais vu)

C : Didier Roussin, je trouve que pour un guitariste, tu écris beaucoup et beaucoup sur l'accordéon. Il y a « Histoires de l'Accordéon » dont j'ai déjà parlé à l'antenne... Rappelle-nous de quoi il s'agit...

B : Eh bien, c'est un survol de l'accordéon dans le Monde entier. C'est à dire dans tous les pays, en fin de compte, et une tentative de survol de tous les accordéonistes que j'ai pu collecter. Le Baïkal-Duo (note : ils étaient là pour ce gala) n'y est pas, malheureusement, ha, ha, ha ! Ils m'en avaient déjà fait la remarque. Mais dans la prochaine mouture, ils y seront. Je ne les connaissais pas à l'époque.

C : Et il y a un nouveau bouquin : « Apprendre seul l'accordéon »...

B : Oui, j'y ai collaboré. C'est un... C'est surtout une méthode d'accordéon écrite par Catherine Havy-Grabos qui est accordéoniste et pianiste. Et là-dedans, j'ai une modeste participation en tant qu'historien de l'accordéon-jazz et je donne quelques petits conseils pour approcher le jazz quand on est un accordéoniste qui débute.

C : Et il y a encore tous les textes que tu écris pour les disques...

B : Oui, là, j'écris beaucoup. J'écris même sur pas mal de bouquins. J'écris sur le nouveau Magazine de l'Accordéon qui paraît en France. Evidemment, beaucoup d'accordéonistes m'appellent pour rédiger le texte de leurs pochettes. Parce que je connais quelques trucs. Et puis, j'ai en préparation un livre sur l'histoire du musette, un bouquin complet qui va parler vraiment de ce qu'est le musette. Parce que, en fin de compte, personne ne sait ce que c'est.

C : Là, on se réjouit (note : à ma connaissance, il n'est jamais paru)... Enfin, y a « L'argot des musiciens »...

B : Oui, alors ça, c'est tout ce que j'ai pu ramasser en 27 ans de métier, à droite, à gauche, dans tous les bains musicaux, dans les milieux classique, folk, blues, jazz, musette, tous les termes argotiques qui sont évidemment savoureux et qu'il ne faut pas laisser perdre.

C : Et ces bouquins, on les trouve chez quelle édition ?

B : Aux Editions Climats, c'est mon éditeur attitré jusqu'à maintenant. Sinon on les trouve dans toutes les bonnes librairies qui sont bien pourvues et les FNAC et tous ces endroits, ces grands supermarchés de la culture, voilà.

C : Et quels sont les projets de Didier Roussin, pour terminer ?

B : Eh bien, je prépare un disque avec Francis Varis, l'accordéoniste de jazz et avec un autre guitariste qui s'appelle Thierry Robin. On prépare un disque qu'on va réaliser dans l'année à venir, voilà.

C : Eh bien, merci beaucoup Didier Roussin d'avoir consacré ces quelques instants aux auditeurs de RTN. J'espère qu'on aura bientôt l'occasion de te revoir parmi nous.

B : Oui, j'espère aussi... A chaque fois d'ailleurs, je me fais un plaisir de venir causer.

C : Au revoir, Didier, et merci.

B : Au revoir !


Eh ben, Buffalo, tu avais de merveilleux projets. Malheureusement, la Faucheuse n'a pas voulu que tu les réalises. C'est triste pour toi et triste pour nous...

Buffalo est décédé le 5 juillet 1996, trois mois après Jojo...

J'ai eu l'occasion d'être accompagné à deux reprises par Buffalo. C'était le rêve pour un accordéoniste amateur. Il n'y avait qu'à laisser aller, ne s'occuper de rien... Didier connaissait tout, savait tout faire...

A bientôt !

Charlan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
raudebert
Membre actif


Inscrit le: 22 Jan 2008
Messages: 1042
Localisation: zanzibar

MessagePosté le: Jeu Fév 26, 2009 10:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

wouha merci CHARLAN
quand même ces deux morts si près ils ont travaillé ensemble toute une
vie sous le même joug et quand l'un est parti * L'autre aussi est parti *
je possède les trois paris musettes et pour le quatrième c'est trop tard ....
Avec tous nos regrets
merci Charlan...
Renée Sad


Dernière édition par raudebert le Jeu Fév 26, 2009 1:38 pm; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jc-erard



Inscrit le: 17 Jan 2005
Messages: 2657
Localisation: GENEVE

MessagePosté le: Jeu Fév 26, 2009 10:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Charlan,
eh ben dis donc, en v'la un gratiné......
un tout grand merci de nous faire partager ces bons moments.....
Sympa tout plein...

Salutaswing
jc
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
charlan
Membre actif


Inscrit le: 22 Jan 2009
Messages: 1505
Localisation: La Chaux-de-Fonds (Suisse)

MessagePosté le: Jeu Fév 26, 2009 11:54 am    Sujet du message: Buffalo Répondre en citant

Oui, Renée, c'est triste.
On aurait tellement voulu l'écouter encore, apprendre plein de choses de lui, boire un verre avec lui...
Et Richard Muller nous le rappelait encore hier, quelques semaines après Buffalo, c'est Didi Duprat qui faisait la belle. M...
Bonne journée !
Charlan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SwingJO Index du Forum -> Charlan GONSETH (1942-2017) ses entretiens Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com