Accueil     NEWS     Livre d'or     Contact     Liens     Photos     Rechercher     DATES  
SwingJO Index du Forum SwingJO
Jo Privat, l'accordéon swing et la valse musette
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres     S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Swingjo faire un don 

Une interview de Corinne et Fabienne Chapuis

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SwingJO Index du Forum -> Charlan GONSETH (1942-2017) ses entretiens
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
charlan
Membre actif


Inscrit le: 22 Jan 2009
Messages: 1505
Localisation: La Chaux-de-Fonds (Suisse)

MessagePosté le: Lun Nov 22, 2010 5:58 pm    Sujet du message: Une interview de Corinne et Fabienne Chapuis Répondre en citant

Bonjour SwingJO !

On les appelle « Les Suissesses du Musette ». Elles font, faisaient plutôt, partie des Prodiges de Maurice Larcange.

Il s'agit, bien sûr de Fabienne et Corinne Chapuis, de Grandfontaine en Ajoie, dans le Canton du Jura, que j'ai rencontrées lors de la Fête de la Mi-Eté en 1991, aux Bayards, près de chez moi.



C Merci Fabienne et Corinne de me consacrer ces quelques instants. Je voudrais mettre une chose au point. Qui est Fabienne ?

FC : C'est moi, c'est la plus grande, si on veut.

Eh bien, voilà, la plus grande, Fabienne, est noiraude alors que Corinne est plutôt châtain.

FC : C'est ça, oui...

Pour qu'on ne se mélange pas trop, je vais peut-être m'adresser, d'abord, à Corinne. Dites-moi, c'est la première fois que je vous vois jouer en musique de danse, avec un orchestre. Est-ce qu'il y a longtemps que vous vous produisez de cette manière ?

CC : Nous avons commencé, avec l'orchestre " Océan " dès le mois de janvier. Bien sûr, nous avons fait des répétitions avant. Notre premier bal, c'était le premier janvier, en France.

FC : Et puis nous avons quelques bals avec Maurice Larcange, mais là nous ne jouions jamais le bal entièrement. C'était toujours un petit passage. Chaque Prodige faisait son petit passage...

CC : Tandis que maintenant, c'est complètement différent.

Et l'orchestre, il se compose combien de musiciens ?

FC : Nous sommes sept en tout.

... et les instruments ?

CC : Il y a basse, guitare, clavier, batterie, un chanteur et nos deux accordéons.

Parce qu'auparavant, Fabienne, on vous voyait plutôt avec les Petits Prodiges de l'Accordéon.

FC : Oui, disons que pendant quatre ans, à peu près, nous avons tourné avec eux. Puis, à un moment donné, nous avons décidé qu'il fallait essayer de voler de nos propres ailes. Alors nous avons enregistré notre CD, pour essayer de percer un peu dans la région et ailleurs aussi.

Et, avec les Petits Prodiges, vous avez fait des tournées bien sûr et aussi des disques.

CC : Oui, il y en a eu plusieurs. Il y en a, en principe, un par année et même plus.

Dans le fond, Corinne, vous étiez de la première volée des Petits Prodiges. Mais ça se passe comment, est-ce qu'on y reste toute sa vie, dans les Petits Prodiges ?

CC : Oui, dans un sens, on reste Petit Prodige toute sa vie. Mais à un moment donné, on fait moins de bals, moins de galas. On ne fait plus les bals, les galas qui se font en France, dans les grandes villes de France. Mais on enregistre encore des disques avec les Petits Prodiges et on fait encore tout ce qui est grandes scènes, comme le Palais des Congrès à Paris ou le " Zénith ".

Et maintenant, vous êtes toutes deux professionnelles. Ca consiste en quoi ?

FC : En bien, il faut gagner sa vie avec ça, seulement avec ça. Alors, on donne des cours de piano et d'accordéon. Et puis on fait des bals avec l'orchestre.

En Suisse, en France...

CC : Dans les deux pays, parce que, nous sommes Suissesses, mais nos cinq musiciens sont Français. Donc, ça nous ouvre des portes des deux côtés.

Et vous croyez qu'on peut vraiment gagner sa vie avec l'accordéon en étant professionnelles ?

FC : Ce n'est pas facile au début, parce qu'il faut beaucoup investir dans le matériel. Et puis, enregistrer les disques, ça coûte cher aussi. Mais je pense qu'à long terme, on peut y arriver.

Pour un bal, comme aujourd'hui, vous jouez sur des accordéons traditionnels. Est-ce que vous pratiquez aussi l'accordéon de concert, l'accordéon à basses baryton ?

CC : Nous avons un grand accordéon, maintenant, pour des morceaux de concert un peu classiques, mais il a quand même des basses normales. Nous commençons à faire un peu des morceaux de concert pour progresser, pour toujours évoluer.

Vous venez de me dire, Fabienne, que vous préparez, avec l'accordéon de concert, quelque chose. Dites-moi ce que c'est.

FC : Les championnats du Monde, pour l'année prochaine.

Corinne, vous avez l'occasion de côtoyer souvent de grandes vedettes de l'accordéon. Est-ce que, à part Maurice Larcange, parmi elles, quelqu'un vous a impressionnées, vous a influencées...

CC : Alors, je vais citer trois noms. D'abord notre professeur, Eric Bouvelle. Il est champion du Monde. Il est très jeune et franchement il a un talent impressionnant. Puis, dans les personnes un peu plus âgées, il y a Armand Lassagne, que nous avons connu très récemment. Il est vraiment extraordinaire. Il joue du jazz d'une façon fabuleuse. Et puis heu..., et puis le troisième, je sais plus...

Allez, on va dire des noms ?

CC + FC : ... Marcel Azzola.

Marcel, bien sûr, Marcel qu'on verra en Valais dans un mois, au mois d'octobre.
Les musiques que nos auditeurs entendent proviennent de votre CD. Un disque comme celui-là, demande une fameuse somme de travail, non ?

FC : Oui, ça demande plusieurs mois de préparation. Il faut que ça soit bien en place. Parce que les heures de studio coûtent cher. Alors il faut essayer de limiter les frais le plus possible.

Je ne peux d'ailleurs, comme il est de très bonne qualité, que recommander à nos auditeurs de se le procurer. La référence est " Aline Musique AL 333 Corine et Fabienne Chapuis ". Fabienne, quel est le morceau que vous préférez sur ce CD ?

FC : Bien sûr, nous les aimons quand même tous. Autrement, nous ne les aurions pas enregistrés. Nous avons une petite préférence, peut-être, pour " Le Coucou ".

Eh bien, on va passer " Le Coucou " pour nos auditeurs et il ne me reste qu'à vous remercier de ces quelques instants que vous avez bien voulu me consacrer et à vous souhaiter les plus grands succès dans votre carrière d'accordéonistes professionnelles. Merci.

FC + CC : Merci beaucoup...

Et au revoir.

FC + CC : Au revoir.


Et voilà pour nos Ajoulotes !

A bientôt !

Charlan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
jc-erard



Inscrit le: 17 Jan 2005
Messages: 2656
Localisation: GENEVE

MessagePosté le: Mar Nov 23, 2010 8:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Charlan,
comme d'hab, une pure merveille, comme si on y était.....
Un grand merci Charlan, super sympa de nous faire partager ces bons moments,.....sympa tout plein.

Salutaswing
jc
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SwingJO Index du Forum -> Charlan GONSETH (1942-2017) ses entretiens Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com