JO PRIVAT
 
 
 
    Le dico à JO
    Musique à JO
    Disques à JO
    Livres à JO
    Titres à JO
    La voix de JO
    Articles
    Partitions
    Vidéos
 
  Disque Manouche Partie. Collection : Emile SOTOCA  

 SAMARABALOUF 

SwingJO - SAMARABALOUF par AMATI
Arnaud Van Loecker avec SamaraBalOuf Le Medef vous veut du bien... SamaraBalOuf SamaraBalOuf et Swing Be Good
François Luc SamaraBalouf

Bonjour à tous,
Quelle chance d'avoir pu assister à deux concerts de SAMARABALOUF dans l'intervalle d'une semaine! Le premier concert a eu lieu Vendredi dernier à Saint Pierre les Elbeuf (76). Samarabalouf se produisait en trio.
Durant cette magnifique soirée, les titres des deux CD sont admirablement revisités et toujours remarquablement interprétés. Mise en place très précise et rythmique solide, très grande complicité scènique, jeu puissant et véloce. Ces qualificatifs s'appliquent à chaque membre du dynamique trio. François PETIT, le leader du groupe, intervient humoristiquement entre chaque titre. contribuant ainsi à créer une ambiance très chaleureuse et détendue. La prise du son est exceptionnelle: Qualité audiophile ! Plus particulièrement le son de la contrebasse: un vrai régal toutes les nuances du jeu subtil de Luc sont clairement perceptibles, surtout le jeu à l'archet. SAMARABALOUF nous a vraiment gâté, nous avons passé vraiment une sacrée soirée !
Quand on aime, on ne compte pas,!

Arnaud Van Loecker avec SamaraBalOuf Le Medef vous veut du bien... SamaraBalOuf SamaraBalOuf et Swing Be Good
SamaraBalouf 01 SamaraBalouf 02 SamaraBalouf 03


Hier soir, SAMARABALOUF jouait de nouveau sur une scène Normande, à l'ARCADE à Notre Dame de Gravenchon (76). Impossible de résister à la tentation d'aller les revoir! Cette fois la formule est différente. Swing Be Good, jeune quartet Havrais assure la première partie, puis Samarabalouf joue aussi en quartet ce soir car le trio invite l'accordéoniste Nono : Fabuleux festin en perspective! Swing Be Good en grande forme alterne des standards de notre style préféré, arrangés de manière inédite et des compositions très originales. On doit cette originalité à la présence de Laurent à la trompette ou à l'harmonica pour compléter les deux guitares Manouches et la contrebasse. Les compos sont pleines d'humour, breaks inattendus et changements de tempo. La mise en place est parfaite. Le jeu du soliste, Jérémie, est aéré et efficace, à l'image de celui de Jackou son accompagnateur. Leur contre-bassiste à la poigne de fer, amène une énergie énorme précise et percutante. Laurent délaisse sa trompette bouchée pour assurer les percussions sur Troublant Boléro ... armé d'une fourchette et d'un couteau de cuisine! Beau moment de musique et triomphe sur la scène de l'ARCADE.
Mais le quartet doit déjà laisser sa place à Samarabalouf. C'est un grand bonheur de revoir les sympathiques mines réjouies des trois compères. Cette fois leur concert est composé de deux parties, trio et quartet. L'enchainement des titres est diffèrent de la semaine dernière. Durant un intermède, François nous révèle la raison de la présence de Nono l'accordéoniste. SAMARABALOUF vient de passer un semaine en Normandie afin de concocter un nouveau CD. La participation active de l'accordéoniste Nono est la pierre angulaire de ce projet. Nous aurons donc la primeur durant cette soirée de découvrir le résultat de cette dure semaine labeur !
C'est un véritable enchantement de découvrir les premières notes feutrées de l'accordéon à touche piano de Nono. La musique de Nono est en opposition complète avec son apparence physique rude et bourrue de ...« cavalier des plaines du Caucase ». Pas de rugosité dans son jeu mais des caresses permanentes et charmeuses. Jeu en surface, main gauche légère, des notes d'une douceur rarement entendue sur un piano à bretelles, des trouvailles harmoniques permanentes. Nono valorise magnifiquement quelques anciens titres du trio. La musique de SAMARABALOUF prend une nouvelle dimension. La quatrième ?
Les nouvelles compos sont superbes et souvent très émouvantes. Le plus beau moment est un duo François-Nono très très fin et progressif. Les longues et fragiles nappes de Nono, sur des arpèges minimalistes de François donnent naissance à une très belle complainte nostalgique et émouvante La symbiose cordes et lames fonctionne parfaitement et donne un sang neuf au groupe. L'émotion passe et le public réceptif acclame la fabuleuse formation. On a droit à deux titres après le bis et François invite généreusement SWING BE GOOD pour un mini boeuf de clôture. Les Yeux Noirs et Blues Mineur sont refaçonnés magistralement. On en redemande encore !
Minute culturelle, hautement intructive et informelle: SAMARABALOUF : Bal Fou (en verlan) sur la Somme (« Samara au temps d'Astérix et Obélix » sic maestro François himself!)
Django a ouvert une route, les aventuriers de SAMARABALOUF et de SWING BE GOOD la suivent mais en prenant des sentiers escarpés. Ils nous font découvrir de merveilleux paysages invisibles pour ceux qui suivent fidèlement la route tracée par le maître. Ces deux formations « ne font pas du Jazz Manouche » (les héritiers respectueux de Django) Elles ont leur propre personnalité musicale et puissent leur inspiration dans le Jazz Manouche au même titre que dans les musiques folkloriques et ... le Jazz. L'alchimie fonctionne et l'émotion est transmise ... par le Swing.
Dommage que SAMARABALOUF n'ait pas été programmé à Samois cette année. Leur musique originale mérite largement d'être valorisée et partagée, plus que celle d'irréductibles sympathiques frotteurs de planche à laver ... récidivistes.

Vive SAMARABALOUF et SWING BE GOOD !

AMATI


Le site de SamaraBalOuf et celui de Swing Be Good



Article écrit par AMATI le 17/10/2003 (lu 2523 - catégorie : Sur la scène) - Imprimer cette news





SwingJO © 2001 - site conçu et réalisé par tony

à ce jour : 4255443 visiteurs.