Accueil     NEWS     Livre d'or     Contact     Liens     Photos     Rechercher     DATES  
SwingJO Index du Forum SwingJO
Jo Privat, l'accordéon swing et la valse musette
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres     S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Swingjo faire un don 

Le Grand Médard

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SwingJO Index du Forum -> Découvertes, coup de coeurs etc...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
jc-erard
Membre actif


Inscrit le: 17 Jan 2005
Messages: 3134
Localisation: GENEVE

MessagePosté le: Ven Sep 18, 2020 5:08 am    Sujet du message: Le Grand Médard Répondre en citant

Salut les potos,
on connaît tout le Grans Médard; un article de Wikipedia ........bonne lceture

Citation:
Médard Ferrero (né le 8 avril 1906 à Marseille, Bouches-du-Rhône et mort le 19 novembre 1972 àDrancy, Seine-Saint-Denis).
Né de parents d'origine italienne, Médard Ferrero apprend l'accordéon, dès l'âge de 5 ans avec son père, lui-même un amateur jouant de l'accordéon diatonique. Il se produit pour la première fois devant le public dans la célèbre salle marseillaise : le Palais de Cristal. Devenant adolescent, il effectue une tournée avec le chanteur-fantaisiste Paulin, notamment au Kursaal à Lyon puis en Italie.
Avec son professeur de musique, M. Ruggero, il poursuit ses études avec acharnement.
En 1922, il arrive à Paris où les bals musettes sont en pleine vague et travaille dans une petite brasserie puis à celle des Quatre Chemins à Pantin avant de se produire Chez Edouard rue des Vertus où il obtient un énorme succès. Il n'apprécie pas le musette mais préfère le classique. Néanmoins pour gagner sa vie, il joue au Rat Mort, à La Lanterne et dans différents autres établissements attirant l'attention du directeur Hohner, Jules Coulon au Savoie. Celui-ci lui fait signer un contrat et reste fidèle à cette grande marque jusqu'à la fin de sa vie. Quelques années plus tard on lui confie une école.
En 1930, il est le premier accordéoniste à jouer de la musique classique en soliste "technique et virtuosité" écrit un chroniqueur de l'époque. C'est ainsi qu'il se fait entendre à l'Opéra de Paris pour le bal des Petits Lits Blancs. C'est encore dans la capitale qu'il est demandé dans tous les galas et passe en attraction au cinéma Le Paramount avant d'être, pendant trois mois, l'accompagnateur de la chanteuse Lucienne Boyer.
Ses compositions deviennent des classiques : Mazurka-Fantaisie, Fugitive, une valse L'Étincelle, Malicieuse, Paganini-mazurka et La Sorcière.
Les éditions Salabert lui font enregistrer des disques et il interprète, outre ses compositions, les œuvres de Liszt, Saint-Saens, Rachmaninoff et Brahms.Compositeur et chercheur à la fois, il ne craint pas les difficultés et une anecdote fait état de la réussite par Ferrero à reconstituer (dans l'Est, vers Homéricourt), en une nuit, le thème d'une mazurka intitulée Ridi sempre, dont la partition était initialement déchirée au moment de l'interpréter.
Avec V. Marceau, Adolphe Deprince et Louis Péguri, il constitue "les Mousquetaires de l'Accordéon", et c'est ainsi que l'on a pu les écouter à Bourges dans l'ouverture de Sémiramis de Rossini. Parmi ses innombrables activités, il faut citer ses débuts à la radio grâce à Mario Cazes : radio Tour-Eiffel. Le cinéma s'intéresse à lui et il tourne avec Georges Milton en 1931 dans Le Roi des Resquilleurs puis La Maternelle avec Madeleine Renaud, Les Frères Karamazov…
Il est titulaire des plus grands prix du Festival de musique de Rouen, hors concours à Bruxelles, sans compter de nombreuses récompenses et diplômes enAllemagne, Angleterre, Belgique et Suisse.Professeur, il édite plusieurs méthodes : Première année, degré moyen, degré supérieur et Virtuosité. Il est aussi la vedette des disques Polydor et enregistre quelques titres en duo avec un autre grand de l'accordéon : Gus Viseur. Il est le président de L'Union Nationale des Accordéonistes de France de 1951 à 1953.
En 1964, il enregistre quelques œuvres pour l'éditeur Francis Baxter qui paraissent dans l'album Le Palmarès de l'accordéon.


Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9dard_Ferrero

Salutaswing Very Happy
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SwingJO Index du Forum -> Découvertes, coup de coeurs etc... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com