JO PRIVAT
 
 
 
    Le dico à JO
    Musique à JO
    Disques à JO
    Livres à JO
    Titres à JO
    La voix de JO
    Articles
    Partitions
    Vidéos
 
  Disque Manouche Partie. Collection : Emile SOTOCA  

 LE BAL MUSETTE DU BEAU MILO 

SwingJO - Jo Privat - Le Beau Milo 2017 par Amati

Mon Rédac chef AMATI s'est fendu d'une bafouille à pas piquer des vers dont il a le secret.
Je lui pardonne de m'avoir fait turbiner un 14 juillet car je ne vais pas au défilé et comme je viens de terminer, j'ai le temps d'aller au bal ce soir :)
Le Beau Milo, pour sûr fera danser quelque part !
Bonne lecture,
tony


Dans sa première décennie d’existence Swingjo a le plaisir de vous faire part de la naissance d’une merveilleuse galette mitonnée avec amour par un forumeur de Swingjo de la première heure entouré de ses trois meilleurs potos: Derrière le mystérieux pseudo "banjoline": Etienne Boulanger excellent accordéoniste de son état. Quel magnifique parcours accompli pour arriver à ce superbe opus! Un fabuleux cadeau d’anniversaire trois mois avant les 11ème Swingjotoniques de Merckwiller Pechelbronn. Le bal musette du Beau Milo

Musette, swing musette, new musette d'où viens-tu ?
Voici l’excellente question à laquelle tente de répondre Etienne Boulanger et ses costauds potos zicos.

Il faut remonter au début du siècle dernier pour découvrir que le triplé des augustes Emile (*), Emile Vacher, Emile Carrara et Emile Prudhomme, a instauré et développé la tradition du bal populaire avec la boite à punaises. A l’époque des pionniers du bal musette les blazes pleuvaient comme des grenouilles et Jo Privat se souvient (*): "Il y avait la môme "pue des rondins" parce qu’elle avait les tétines qui transpiraient toujours un peu, elle dégageait des odeurs fortes. Il y avait des tas de mecs "Marcel petit-bleu" les vieux du musette "Raymond la tomate" "Riton le bouffi" "Roger Bras de saindoux" Et d’autres fille "anus d’ange", enfin je n’ai jamais contrôlé ! "Raymond la pip" avec son éternelle bouffarde, un batteur lui … "pipi" qui jouait du violoncelle ". Le "beau Milo "était le blaze de l’auguste Emile Vacher.

Avec la mission délicate de faire revivre ces émotions avant la mutation du bal sous tente vers 1946-1947 (*) le blaze de la formation d'Etienne Boulanger et ses costauds est donc tout trouvé : Le beau Milo Et c’est ainsi que naquit cette merveilleuse galette une centaine d’année après la naissance de ce genre nouveau en nous proposant un retour aux sources sur ce répertoire oublié et cette manière de phraser si particulière. Clin d’œil au passé le froid polycarbonate de la divine galette du Beau Milo est astucieusement humanisé façon 78t fort modestement sous le label "Génial"! Sur les pas du Denécheau Jâse Musette archéomusicologues précurseurs des origines du bal musette. le voyage musical proposé par le Beau Milo permet de retrouver l'authenticité musicale de cette époque avec une prise de son aux petits oignons pour régaler et surprendre nos cages à miel.

Autant que les choix de phrasés dans l'interprétation, le soin apporté au choix des instruments insolites et oubliés crédibilise l'ensemble pour rester fidèle à ce style peu joué et certainement injustement oublié:
- Clémentine "Pétronille" Godbille chant violon, jâzoflûte (soufflet à coulisse), banjoline.
- Alexis Froment jâze, chant, xylophone.
- Etienne Boulanger accordéon diatonique mixte (Emile Vacher s’était fait construire un diatonique mixte (*)), mélodéon cabrette (cornemuse) saxhorn.
- Marc Antoine Moercart jâze.
- Allan Makowski banjo guitare.

Emile Vacher ouvrit le premier un bal à la Montagne Saint Geneviève et inventa le style.(*) Quand il ne jouait pas d’accordéon c’était ses cachets qu’il jouait ... sur les champs de course une deuxième passion plutôt dangereuse et sulfureuse! Quand on lui demandait "Où joues-tu Mimile en ce moment?" il répondait invariablement "Aux courses!" (*) Il est donc naturel qu'un titre signé "Emile Vacher" ouvre l’opus avec la célèbre valse "Le Beau Milo" Les doigts d'or d'Etienne font des merveilles et mettent en valeur la modernité et la poésie singulière de cette valse centenaire. Suivront aussi deux polkas à variations signées également Emile Vacher "Avionette" et "Micro Polka" tout aussi finement bien interprétées. Emile Carrara n’est pas oublié avec "Amerture" une de ses superbes valses. Au sommet de sa prestigieuse carrière il signera "Mon Amant de Saint Jean" en 1942.(*)

Copieusement nourri et efficacement inspiré par les augustes Emile, Etienne Boulanger a pétri amoureusement quatre titres : deux superbes valses et un paso doble plus vrai que nature complété par une bourrée auvergnate au mélodéon intitulée "Bourrée du commandant costaud" . Dans ce périlleux exercice d'anthologie musicale il eut été facile de s’en tenir aux standards de l’époque et ces compositions originales confirment l'expertise du Beau Milo. Sur "Malice", valse malicieusement canaille les lames bien affutées et subtilement virtuoses de l’accordéon d’Etienne tutoient les cordes sensibles toujours justes du violon de Clémentine.
Une belle performance réunissant tous les ingrédients du style, renouvelée avec "Limace"une autre valse swing pétrie par Etienne un peu plus mélancolique et tendre.

Pas de bal sans tango. Le Beau Milo a choisi "Tout s’efface" composé par Chanty et Jean Vaissade (premier employeur d’un certain Django Reinhardt …). et chantée par Rina Ketty (Madame Vaissade dans la vraie vie (*) ). La diction et la mise en place parfaite de Clémentine est un régal "Tout s’efface lorsque tu m’enlaces…" tout un programme! Qui se souvient aujourd’hui de l’époque des comique-troupiers ? Un bel hommage leur est rendu avec ce charleston "Méfie toi de la patrouille" originellement chanté par l’inénarrable Georgius sous "l’occup’ ".

Comique vous avez dit comique ?
Un petit Bourvil pour la suite du voyage? Pas Bourvil le comique mais Bourvil le tendre, Bourvil le chanteur et accordéoniste avec "Ma petite chanson" valse nostalgique jouée à l’ancienne et chantée par Alexis Froment le "jâze ma" du beau Milo. Chantées par Clémentine, la "valse des costauds" de la grande Fréhel (idole devant l'éternel du jeune Lucien Ginzburg dit Gainsbarre) ainsi que "Petronille java" d’après une version de l’accordéoniste Guérino (qui fut lui aussi accompagné par un certain Django Reinhardt…)

Valse, java, paso, charleston, bourrée, polka mais il manque un fox trott ! "Viens dans mes bras" un fox trott de Florian Julian clôture le voyage du "Beau Milo"... et ... nous invite à le refaire en remettant le pavillon du phono sur la piste 1!

Ce premier opus est une vraie réussite et ne doit pas avoir vocation à rester sans suite…
"Le Beau Milo" a un bel avenir il reste tellement de joyaux à découvrir et à dépoussiérer dans le répertoire de cette première moitié de siècle.
Bravo tous les costauds du Beau Milo pour ce beau turbin et à très bientôt dans tous les futurs bals musettes de France et de Navarre.
Vivement la suite !
En attendant assez jaspiné ! passez la monnaie pour commander cette indispensable galette pour gambiller avec le Beau Milo!

(*) Source: Histoires de l'accordéon Didier Roussin et François Billard

Page Facebook : Le Beau Milo sur Facebook

Site web : Le Beau Milo sur son site

Chaine YouTube : Le Beau Milo sur YouTube

Une photo : Emile VACHER


Le Beau MILO Le Beau MILO Le Beau MILO Le Beau MILO Le Beau MILO Le Beau MILO Le Beau MILO Le Beau MILO Le Beau MILO Le Beau MILO Le Beau MILO Le Beau MILO
    Pour agrandir l'image cliquez sur la miniature, pour revenir cliquez sur la photo agrandie.


Etienne joue sur:
- accordéon diatonique 3 rangs 12 basses Verde "Antibes"en La/Ré/alt,
- un mixte Paolo Soprani La/Ré/Do# basses stradella (système parisien utilisé par Emile Vacher)
- un mélodéon Martin en Ré




Texte et photos AMATI pour le bal du 14 juillet 2017 :)



Article écrit par tony le 14/07/2017 (lu 155 - catégorie : Discographie) - Imprimer cette news





SwingJO © 2001 - site conçu et réalisé par tony

à ce jour : 2338504 visiteurs.