JO PRIVAT
 
 
 
    Le dico à JO
    Musique à JO
    Disques à JO
    Livres à JO
    Titres à JO
    La voix de JO
    Articles
    Partitions
    Vidéos
 
  Disque Manouche Partie. Collection : Emile SOTOCA  

 Paroles de JO 

Jo Privat - D. Roussin

Paroles de JO


Histoire de l'accodéon entretien avec Didier Roussin

« Les musiciens de dancing et ceux du musette formaient deux clans différent, parce que le dancing c'était déjà un peu plus huppé: on jouait des valses boston, des slows, des pasos dobles, des tangos, des trucs chics, qui, à l'époque, n'étaient pas encore joués au bal-musette. [...] Au musette, on se serait fait siffler. [...] Au dancing, les gens venaient en tenue habillée, les femmes portaient de belles robes, etc. Dans les bals-musette, c'était débraillée: on dansait des polkas, des fox-trots. La rumba, on appelait ça la "frotteuse". [...] Dans les dancings, les couples ne dansaient pas collés. Les valses se dansaient "écartées". Les formations étaient plus importantes et comportaient des cuivres. Au bal-musette, même pas une clarinette. Quelquefois un mec jouait du "monocorde" ou "boîte à cigares", une grosse boite à cigares avec un manche à balai "branché" dessus. On ajoutait une corde pour faire contre-chant, genre violon. La boite à cigares faisait caisse de résonance, c'était marrant dans les tangos. »

« Le charleston marchait très fort. Le black-bottom aussi, c'est un dérivé du charleston. Cela se jouait avec des cuivres, et on ne les dansait que dans les dancings. Après c'est venu au bal- musette et on les a joués à l'accordéon. À l'époque les batteurs avaient des grosses caisses énormes. je me souviens d'un batteur qui jouait au bal-musette : Toto, il était tout petit, on ne le voyait plus, et pour jouer un coup de cymbale il fallait qu'il se lève. »

« La valse, c'est la base du musette, avec la java. Un paso-doble ou un fox-trot, ce n'était pas du musette... »



À propos de la vibration...

« Malheureusement, les jeunes s'en dégoûtent parce que c'est le plus mauvais qu'on entend. Je ne veux pas donner de noms, mais certains se reconnaîtront. D'ailleurs c'est ceux-là qui gagnent le plus d'oseille. Ils ont foutu l'accordéon en l'air avec leurs sonorités à la noix et toujours les mêmes ficelles, on n'en sort plus. »



au p'tit jardin

« Au P'tit Jardin, c'étaient vraiment des méchants. Il y avait pas de mômes, pas d' tocards au P'tit jardin, pas de sprats, tu vois, les p'tits poissons, les anchois... En argot le sprat c'est un p'tit maque, un dos-vert, un bizet, un barbillon... oui, un barbeau d' pissotière, pour être vulgaire... Attention! C'étaient des durailles au Ptit jardin, le coin des Corses et des Gitans, un cercle plus fermé. A l'époque c'est les Corses qui dét'naient le pavé d' Montmartre. T'avais pas beaucoup d' Français dans c' camp-là... Trois clans y avait : Gitans, qu'étaient rue La Rochefoucauld, Corses, et Siciliens aussi... Au P'tit jardin, entrait pas n'importe qui... »



Article écrit par tony le 12/01/2003 (lu 2691 - catégorie : JO PRIVAT) - Imprimer cette news





SwingJO © 2001 - site conçu et réalisé par tony

à ce jour : 3137148 visiteurs.